> Actualités > Area et Agridiff : l’accompagnement des agriculteurs en difficulté évolue
Demandez un devis >

Area et Agridiff : l’accompagnement des agriculteurs en difficulté évolue

Visuel-Agridiff-agriculteur-en-difficulte

Dans un contexte économique difficile pour les agriculteurs, l’accompagnement des exploitations en difficulté évolue, avec la mise en place du dispositif AREA en lieu et place d’Agridiff. Eléments de compréhension avec Terre de Compta.

Le dispositif AREA (Aides à la Relance des Exploitations Agricoles) a pour vocation de corriger les insuffisances de son prédécesseur, Agridiff. AREA a pour objectif d’accompagner un plus grand nombre d’agriculteurs, avec une confidentialité plus stricte.

Détecter plus rapidement les agriculteurs en difficulté

Le nouveau dispositif d’accompagnement AREA ambitionne de détecter de manière précoce les exploitations en difficultés. Des outils d’identification sont ainsi mis en place au niveau départemental : dans un climat de totale confidentialité, un numéro vert et une adresse de messagerie permettent à l’agriculteur d’alerter sur les difficultés rencontrées.

Au niveau national, le ministère de l’Agriculture développe des outils de prévention en diffusant notamment une plaquette de communication.

Tout agriculteur qui éprouve des difficultés sur les plans économique, financier, technique ou social, est invité à renseigner une fiche de notification confidentielle. Ce document déclenche la procédure et une cellule d’accompagnement se saisit du dossier.

Bon à savoir : pour accélérer la mise en place de la cellule d’accompagnement, la validation et l’examen préalables du dossier par la Commission départementale d’orientation agricole ne sont plus nécessaires.

Dispositif AREA : êtes-vous concerné(e) ?

Pour être éligible et bénéficier du dispositif d’aide, les agriculteurs doivent remplir les critères suivants :

  • être chef d’exploitation depuis au moins 3 ans (à titre principal ou bien secondaire)
  • être âgé de 21 ans, au minimum
  • être à deux ans au moins de l’âge légal de départ à la retraite, sauf si la succession est assurée.

Bon à savoir : par rapport au dispositif Agridiff, les conditions d’octroi de l’AREA sont élargies. Un plus grand nombre d’agriculteurs pourra ainsi bénéficier des aides.

Quelles sont les conditions d’octroi de l’AREA ?


L’exploitation doit être jugée incapable d’assurer par ses seules ressources son redressement. Elle doit donc présenter au moins 3 des critères suivants :

  • un taux d’endettement de 70% minimum (contre 75% dans l’ancien dispositif)

  • un niveau de trésorerie nul ou négatif

  • un excédent brut d’exploitation inférieur à 25%

  • un revenu disponible inférieur à 1 smic net. 


A noter : les aides ne sont délivrées qu’à l’issue de la réalisation de l’audit technico-économique.

Une cellule d’accompagnement dans chaque département

Composée de représentants techniques et administratifs, une cellule d’accompagnement est mise en place dans chaque département. Elle a pour vocation d’examiner la demande de l’exploitant afin de l’orienter vers le dispositif d’aides le plus approprié, au regard de sa situation.

Par rapport au dispositif Agridiff, la cellule d’accompagnement entend respecter un principe plus strict de confidentialité. En ce sens, ses membres signent une clause stipulant que toutes les informations relatives au dossier demeurent confidentielles. En outre, le dossier transmis à la Commission départementale d’orientation agricole est anonymisée. Les représentants professionnels ne sont pas admis dans la cellule d’accompagnement.

Possibilité d’un audit

Afin de mieux cibler la nature des difficultés que traverse l’agriculteur et l’orienter vers des outils adaptés, la cellule d’accompagnement peut proposer un audit. En accord avec l’exploitant agricole, l’audit permettra la mise en place d’un plan d’actions.

Si l’agriculteur remplit les critères d’éligibilité, l’audit est subventionné par l’Etat, le département ou encore la région.

Bon à savoir : dans le cas où il n’y a pas d’audit, la cellule d’accompagnement désigne un référent qui doit servir d’intermédiaire. Ce dernier informe l’agriculteur de l’avancée du travail de la cellule et des modalités d’accompagnement qui sont préconisées.

Vous estimez que votre exploitation traverse des difficultés ? Votre expert comptable vous apporte une aide précieuse. N’hésitez pas à contacter les experts de Terre de Compta. Ils sont à votre écoute ! Cliquez ici.